Non au harcèlement !

Publié par apa le

Une victoire pour le bien être de nos élèves : nos efforts collectifs pour mettre en place un protocole systématique de la lutte contre le harcèlement se concrétisent !
Le conseil d’administration de l’AEFE du 14 mars nous a fait savoir en réponse à notre question (récurrente) que :
« l’Agence collabore étroitement avec la Mission chargée de la prévention des violences en milieu scolaire au sein de la DGESCO pour, d’une part, permettre aux établissements du réseau la passation des enquêtes locales de climat scolaire (ECLS) utilisée par le ministère de l’Education nationale, d’autre part, organiser une formation de formateurs, à l’horizon de la rentrée scolaire 2023. Une fois formés, ces derniers auront pour mission l’accompagnement des équipes de direction, d’éducation et d’enseignement dans la mise en œuvre et l’exploitation de ces enquêtes et dans le déploiement du programme pHARe, plus spécifiquement la méthode dite de « préoccupation partagée » dont l’objet est le traitement des situations de harcèlement.
En attendant que ce plan d’actions prenne toute son ampleur, en complément des formations de zone, les établissements ont toujours la possibilité de s’appuyer sur les ressources des académies partenaires de l’AFEE pour élaborer leur plan de prévention et de lutte contre les violences et le harcèlement à l’école. Il faut ajouter à ce propos que, chaque année, les plans régionaux de formation proposés par les zones géographiques de l’AEFE prévoient des actions de formation relatives à ces questions. Elles s’adressent autant au personnel d’encadrement qu’aux enseignants et aux équipes éducatives et de santé. »
A noter : « Depuis le début de l’année scolaire, l’AEFE a communiqué régulièrement vers l’ensemble des équipes de direction sur ces sujets.
Dès la rentrée 2022, elle a invité les équipes éducatives et pédagogiques en établissement à porter une attention particulière au climat scolaire, à la santé physique et psychique des élèves dans le contexte de sortie de crise sanitaire, alors que de nombreux pays avaient maintenu tout au long de l’année 2021-2022 des mesures de restriction à l’ouverture des établissements.
L’invitation portait également de manière explicite sur la problématique du harcèlement sous toutes ces formes.
En novembre suivant, une note de service a été adressée au réseau pour rappeler la journée nationale contre le harcèlement du 9 novembre et lancer un appel à participation au prix national « Non au harcèlement » engageant ainsi les établissements dans une démarche tant active que réflexive. Quarante-cinq écoles, collèges ou lycées du réseau ont déposé des projets réalisés par les élèves. »
Pour découvrir le programme pHARe c’est : ici .
Catégories : ActualitésRéseau AEFE